Bûche de Noël au chocolat. Recette de Chef

Mise à jour 28 février 2024 à 05:20

  1H15

  facile

Coût moyen

Un peu d’histoire avant de vous dévoiler la recette de la bûche de Noël au chocolat, pour mieux comprendre l’arrivée dans nos assiettes de l’incontournable dessert des fêtes de fin d’année.

Avant la période chrétienne européenne, Noël était une fête païenne, une des religions polythéistes de l’antiquité par opposition au christianisme, à l’islam, au judaïsme. Durant la période du solstice d’hiver, les païens célébraient Mithra le 25 décembre, un jeune dieu solaire qui apparaissait sous la forme d’un nouveau-né mais aussi le retour de la lumière et la lutte contre l’hiver. Ainsi lors de ces fêtes de fin d’année une bûche était brulée pour implorer les dieux prédisant une année de bonnes récoltes.

Le Christianisme se répand et en 354 après Jésus-Christ le pape Liberius déclare le 25 décembre comme fête de la naissance de Jésus. Au cours du Moyen-âge, pendant la nuit la plus longue de l’année (solstice d’hiver) une bûche de très grande taille, en bois d’arbres fruitiers, de hêtre, de chêne… se consumait dans l’âtre parfois jusqu’à l’Épiphanie selon les régions. En signe d’offrande elle était arrosée de miel, d’huile ou de vin cuit puis bénie. Pendant des années ces cérémonials perdurèrent et varièrent selon les régions.

Bien des décennies plus tard, les grandes cheminées disparurent au fil du temps, les poêles à bois firent leur apparition pour de nouveaux modes de cuisson. Les bûches boisées plus petites étaient installées au milieu de la table, décorées et creusées pour les garnir de fruits secs, de pain d’épice etc…

Selon certains, la première bûche sucrée aurait été conçue par un apprenti pâtissier Parisien vers 1834, mais d’autres chocolatiers ou pâtissiers s’attribuent la paternité de ce gâteau. Quoi qu’il en soit ce dessert trône sur nos tables pour notre plus grand plaisir. Devenue une coutume, chacun décline la bûche à sa façon mais dès le départ elle était fabriquée avec de la génoise et de la crème au beurre, ainsi celle-ci permettait d’obtenir un effet bois inratable, à cela s’ajoute des nappages, des fruits confits, des décors tels que la hache, le traineau, le houx etc…

Pour finir :

Ce gâteau roulé en forme de billot redevient populaire dans les années 50. Qui n’a pas une bûche de Noël sur la table. Déclinée de façons originales et tellement gouteuse, la buche de noël qu’elle soit pâtissière ou glacée fait partie intégrante et incontournable de nos repas de fêtes de fin d’année.

Faites plaisir à votre famille en confectionnant la recette de la bûche de Noël au chocolat et n’oubliez pas de lire attentivement en bas de page les idées et les astuces de Allorecettes.

INGRÉDIENTS pour 8 personnes :

La génoise :

  • 4 œufs entiers
  • 125 g de sucre semoule
  • 125 g de farine type 55
  • 25 g de fécule
  • 15 g de cacao de qualité supérieure

La crème au beurre :

  • 250 g de beurre
  • 200 g de sucre
  • 4 cl d’eau
  • 2 jaunes d’œufs
  • 2 œufs entiers
  • 100 g de cacao en poudre de qualité supérieure
  • Extrait liquide de vanille ou gousse de vanille de Madagascar

Sirop :

  • 10 cl d’eau
  • 150 g de sucre
  • 5 cl de rhum

Décoration :

La décoration dépend de votre imagination mais attention de ne pas surcharger votre bûche.

PRÉPARATION en 18 étapes :

  • Préparation 1h15
  • Cuisson 30 minutes

Étapes de la recette de la bûche de noël au chocolat :

Confectionner le sirop :

  • 1

Dans une petite casserole mélangez l’eau et le sucre, puis portez à ébullition.

  • 2

Écumez si nécessaire, débarrassez dans un récipient puis parfumez avec le rhum, remuez, réservez.

Confectionner la génoise :

  • 1

Préparez une plaque allant au four en la recouvrant d’un papier de cuisson puis allumez le four à 230°C.

  • 2

Dans un récipient mettez les œufs entiers et le sucre semoule. Blanchir le mélange.

  • 3

Placez votre récipient dans un bain-marie, vous pouvez utiliser une sauteuse remplie d’eau à 80°C. Fouettez énergiquement en soulevant votre appareil œufs/sucre (ainsi vous incorporerez un maximum d’air) pour atteindre une température de 40 à 45°C. Si votre appareil a doublé de volume retirez-le du bain-marie tout en continuant de fouetter jusqu’à son complet refroidissement. Il doit être ferme et former “le ruban” (il se déroule sans interruption quand il coule entre les branches du fouet).

  • 4

Faites fondre le beurre. Tamisez ensemble la farine, la fécule et le cacao avant de les verser délicatement en pluie dans la préparation œufs/sucre. Avant que la farine, la fécule et le cacao ne soient complètement incorporés ajoutez en filet le beurre fondu refroidi puis arrêtez de mélanger délicatement dès qu’il n’y a plus de trace des 3 ingrédients.

  • 5

Sur la plaque de cuisson, étalez avec une Maryse la préparation, égalisez à hauteur de 4 à 5mm, lissez mais ne travaillez pas trop la génoise pour ne pas éclater les petites bulles d’air obtenues lors du fouettage.

  • 6

Mettez au four immédiatement la génoise pendant environ 7 minutes, si elle prend trop de coloration couvrez d’une feuille de papier d’aluminium. Une génoise bien cuite fait apparaitre un léger rétrécissement au niveau des bords. Piquez un couteau pointu, il doit ressortir sec et sans trace de vapeur.

  • 7

Préparez un torchon humide sur votre plan de travail. À la sortie du four, retournez la génoise sur le torchon puis enlevez le papier de cuisson. Roulez votre biscuit avec votre torchon. Laissez au réfrigérateur environ 1 heure.

Confectionnez la crème au beurre :

  • 1

Ramollir le beurre en pommade.

  • 2

Dans une petite casserole versez l’eau et le sucre, portez à ébullition, écumez si nécessaire.

  • 3

Dans un récipient battez les jaunes et les œufs entiers.

  • 4

Lorsque la cuisson du sucre a atteint 115 à 118°C (cuisson au petit boulé), le verser progressivement sur les œufs. Fouettez énergiquement et sans arrêter jusqu’à complet refroidissement. L’appareil doit tripler de volume et devenir très mousseux pour former “le ruban”.

  • 5

Quand la préparation est complètement refroidie, incorporez le beurre pommade par petits morceaux. Comme pour une sauce mayonnaise, tournez à l’aide d’un fouet pour obtenir une crème lisse, mousseuse et bien émulsionnée.

  • 6

Parfumez la crème au beurre avec de l’extrait de vanille (10 gouttes) ou de graines de vanille et le cacao en poudre. Mélangez et réservez au frais.

Confectionnez la bûche :

  • 1

Sortez et déroulez délicatement la génoise. Imbibez du sirop le biscuit légèrement à l’aide d’un pinceau. Garnissez d’une partie de crème au beurre l’intérieur puis roulez-la délicatement et réservez 20 à 30 minutes au réfrigérateur.

  • 2

Sortez la génoise du réfrigérateur puis étalez avec le reste de crème au beurre sur la partie visible du biscuit. Striez avec une fourchette pour imiter l’écorce du bois, puis rajoutez avec parcimonie à l’aide d’une petite passoire du sucre glace.

  • 3

Décorez selon vos envies avec des champignons en meringue, petites meringues réalisées avec les blancs d’œufs non utilisés, des macarons, du pralin, des marrons glacés, copeaux de chocolat blanc….

ASTUCES ET IDÉES : bûche de Noël au chocolat

  • Pour vous faciliter la tâche veillez à toujours mettre en place le poste de travail, pesez, mesurez avec précision vos aliments avant toutes opérations.
  • Munissez-vous d’un thermomètre de cuisine, en pâtisserie les températures sont très importantes.
  • La qualité du beurre est importante pour la réalisation de la crème au beurre.
  • Lors de la préparation de la crème au beurre, verser doucement le sucre cuit sur les œufs permet de ne pas coaguler brusquement les jaunes, si tel est le cas passez l’appareil au travers d’un chinois (passoire fine).
  • Vous pouvez utiliser un robot batteur-mélangeur pour monter votre crème au beurre.
  • Remplacez le cacao par du café, du praliné… selon vos goûts.
  • La farine de type 55 est faible en gluten.
  • Préférez monter la génoise au batteur-mélangeur, elle en sera plus légère.
  • La fécule va apporter de la finesse à la génoise.
  • Vous pouvez utiliser une poche avec une douille “à bûche”.
  • Si vous préparez votre bûche la veille, veillez à la recouvrir de papier étirable ou d’une cloche pour éviter qu’elle s’imprègne des odeurs d’autres aliments de votre frigo.
  • Pour accompagner votre bûche de noël, un Banyuls rouge, un Porto rouge ou un Saumur blanc effervescent se marieront parfaitement avec votre dessert. Attention l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, veuillez consommer avec modération.